top of page
Rechercher

Comment développer un leadership humain

Certaines personnes sont des leaders nés, mais le climat du monde du travail en constante évolution nécessite une perpétuelle remise en question des modalités managériales.

Voici quelques modalités qui permettent d'aider les leaders à devenir de meilleurs « leaders humains » :

1. Penser communication transparente.

La communication en interne est essentielle pour établir et entretenir des relations. Construire une relation solide demande des efforts mais il s’agit de surtout être transparent à l’échelle de l’entreprise.

L’honnêteté et la transparence sont des valeurs qui permettent de bâtir des relations saines avec l’équipe, les engageant davantage et impliquant ainsi une meilleure productivité.

2. Prioriser le travail d'équipe et la collaboration

Lorsque les managers se considèrent comme faisant partie d'une équipe, cela change l'approche de chacun au travail. Il ne s’agit pas que de le dire mais surtout d’appliquer ce principe. Les grandes équipes sont construites sur les valeurs sous-jacentes de confiance, d'équité et de flexibilité. Par conséquent, pour parvenir à un leadership humain, les managers doivent former une unité cohérente avec leurs collaborateurs. Développer la culture d’entreprise au travers de différents modes est un levier pertinent pour favoriser la connexion des équipes.

En valorisant et en priorisant le travail d'équipe, chacun devient véritablement engagé dans le travail, partageant un objectif commun et s'efforçant de réussir ensemble.

3. Faire monter ses équipes en compétences

En investissant dans leur équipe, les managers soutiennent et encouragent la croissance et le développement des employés. Cela leur permet d’être meilleurs dans ce qu’ils font mais aussi, stimule l’innovation, la fidélité et l’engagement des collaborateurs. Mais il s’agit, pour que cela fonctionne, de ne pas imposer le parcours qu’ils doivent suivre et laisser les collaborateurs explorer leurs centres d’intérêts professionnels et leur donner les outils dont ils ont besoin pour réussir.

4. Encouragez l’expression des craintes de chacun

Lorsqu’aucun drapeau rouge n’est dressé, et que l'équipe semble bien se porter, les managers pourraient facilement supposer que tout va bien. Or, ce n'est pas toujours le cas. Dans un environnement toxique, certains employés peuvent ne pas vouloir ou être découragés de parler de conflits ou de problèmes. Ainsi, il est approprié de collecter régulièrement le climat social au sein de l’entreprise afin de favoriser la parole de chacun.

5. Reconnaître et complimenter

Vous l’aurez compris, l’empathie est une composante essentielle du leadership, et ainsi il appartient aux leaders de développer leur intelligence émotionnelle. Mais, il est important de rappeler les leaders humains efficaces reconnaissent l'importance de complimenter et valoriser les efforts de leurs collaborateurs.

La reconnaissance peut prendre différentes formes et il appartient aux managers d’identifier et comprendre les motivations des collaborateurs. Ce qui fonctionne pour une personne peut être dissuasif pour une autre. Pour résoudre ce problème, il faut prendre le temps de mener des entretiens individuels avec les membres de l’équipe pour comprendre leurs préférences et leurs besoins afin d’évaluer correctement leurs besoins de reconnaissance.

6. Être flexible

Face à l’essor d’un travail hybride, les employés s'attendent de plus en plus à une expérience de travail plus personnalisée qui réponde à leurs besoins et qui favorise l’équilibre vie privée / vie professionnelle. Il est donc nécessaire de comprendre les attentes des collaborateurs et donner la priorité à la flexibilité et à la confiance accordée.

7. Employer le « je » et le « nous »

L’usage du « je » peut renvoyer à l’ancrage affectif, dès lors qu’il s’agit d’exprimer une émotion ou faire du story-telling et permet de créer un lien avec les collaborateurs en agissant sur leur fibre empathique. Mais le manager doit partager une vision et des valeurs, vraies et sincères qu’il se sent légitime de porter. Être guidé par les valeurs permet d’avoir un ciment qui maintient les équipes plus sereinement. Ensuite, l’usage du « nous » développe l’inclusivité. Il intervient sur le socle du collectif et favorise l’engagement des équipes. Qu’il s’agisse d’assoir les valeurs ou la culture d’entreprise, il est question de donner du sens au collectif.

Ainsi, il est de plus en plus question de manager avec empathie, humilité et authenticité et attention, nous ne sommes pas en train de vendre un monde de bisounours. Les équipes ont besoin de s’épanouir dans un environnement sûr où chacun peut s’épanouir. Bien que ce dogme du travail puisse laisser penser que les managers doivent renoncer à leur statut pour permettre de conduire une équipe, ce n’est, en fait, pas le cas. S’ouvrir à cette approche de leadership c’est s’autoriser à voir un meilleur engagement de ses collaborateurs, constater d’une meilleure loyauté et suivre une meilleure productivité. Mais c’est aussi faire preuve de courage car pour de nombreux managers ou entreprises, ce sera une route longue et difficile, avec parfois un retour aux vieilles habitudes face à une pression extrême, mais l'avenir est inclusif, empathique et collaboratif.

0 vue0 commentaire
bottom of page